Une ville rejoint sa gare

Projet pour
un musée national
(ANL,TP540)
« Une ville rejoint sa gare Â». Cette visite-conférence fait découvrir la vocation d’un quartier de gare au XIXe siècle : entrée en ville pour des masses de voyageurs, zone industrielle, artisanale et commerciale, quartier d’accueil pour les filles et artisans de la campagne trouvant formation, logement et emploi par le soutien des congrégations et ordres religieux implantés à proximité de la gare. La visite fait découvrir la réponse du XIXe siècle à la question du logement des classes moyennes et ouvrières près du bruit et de la fumée des locomotives. Elle révèle la création de raccourcis vers les centres de production existants. Un quartier de gare est aussi un lieu de distraction pour les masses, marqué par l’émergence des cinémas, des cabarets-spectacles. Le quartier de la gare est également un lieu initiatique à la zone noble que représente le centre ville. La gare représente un contrepoids économique, quoique de fonction différente par rapport à la ville historique. C’est un lieu d’expérimentation architecturale, de ségrégation sociale. Le parcours suit le tracé suivant: place de la Gare, avenue de la Gare, place Wallis, et présente l’église du Sacré CÅ“ur, l'ancien  palais de l'ARBED (N°19 Av de la Liberté, BCEE). L'itinéraire se poursuit jusqu'à  l’avenue de la Liberté pour se terminer à la place de Paris.

Informations

Départ: Place de la Gare, pavillon grand-ducal
Arrivée: Place de Paris
Langues: F
Durée: 90 minutes


5 € / personne à payer sur place:la visite est organisée par le: MNHA:/Musée 3 Eechelen

Pas d'inscription nécessaire.

robertphilippart@msn.com  Tél: GSM 621 21 54 24 //  0352/ 44 49 29 ;

Localisez le parcours: http://google/maps/Ii0Xs gare

Conditions réservation pour groupes sur demande
© Histoire urbaine2017
|Newsletter :