Conférences

  • Histoire de l’architecture moderne de 1859 à 1958
    La conférence en powerpoint show fait découvrir le contexte dans lequel sont nés l’Art Nouveau, l’Art Déco et le « modernisme » au Luxembourg. Les promoteurs des idées nouvelles sont présentés tout comme, les idées elles-mêmes. Un accent particulier est mis sur les nouveaux matériaux de construction, qui s’affirment rapidement comme matériaux typiquement luxembourgeois. Le choix de l’emplacement de ces immeubles à des carrefours magistraux, à des entrées en ville, souligne le caractère phare que les autorités ont voulu leur assurer et pour témoigner du caractère ouvert de la population pour ces modèles de construction. La présentation du Luxembourg aux Expositions Universelles se fait par le recours à un architecture moderniste, cherchant à exprimer ainsi la volonté d’Indépendance de l’Etat. L’Exposition Universelle à Bruxelles en 1958 affiche l’image d’un Luxembourg moderne prêt à accueillir la haute Autorité de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier. Langue: au choix Uniquement sur rendez-vous Durée 90min
  • Des friches militaires à la ville optimale

    Démolition de la porte Neuve

    Luxembourg 1859-1920

    L’introduction du chemin de fer à Luxembourg place l’ancienne ville forteresse dans un réseau de lieux de productions et d’échanges. La stratégies militaire sera supplantée par la stratégie économique.

    • En quoi la politique du démantèlement et de l’aménagement de la ville de Luxembourg diffère-t-elle d’autres villes européennes?
    •  Quelle ville allons-nous construire en 1867?
    •  Quel est la clientèle cible de la nouvelle ville à construire?
    • Comment les courants philosophiques, idéologiques, théologiques trouvent-ils leur expression dans l’espace public urbain?

    Langue: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    Durée 90min

  • Construire des hauts-fourneaux en Chine

    Eugène Ruppert et les ingénieurs luxembourgeois

    L’ingénieur Eugène Ruppert et plusieurs ingénieurs et contre-maîtres luxembourgeois débarquent à Han Yang en Chine pour y construire les hauts-fourneaux les plus modernes et importants de l’époque. Pourquoi durent-ils prendre la fuite en 1911 et retourner au Grand-Duché de Luxembourg?

    Extraits inédits et illustrés du récit « Reise um die Welt » (Chine, Japon, Russie) d’Eugène Ruppert, extraits des archives de Ferdinand Schanen, Léopold Paquet, Jean-Pierre Arend, Jean-Pierre Soisson.

    Que reste-t-il des fameuses collections d’art de l’ingénieur luxembourgeois?

    Langue: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    Durée: 90 minutes

  • Antoine Hartmann – pionnier de l’historicisme?

    Luxembourg, mais aussi de l’ancienne villa Wolff au parc de la ville, des châteaux de Dommeldange, de Bofferdange et de Clervaux ainsi que de plusieurs églises et écoles primaires fit entrer le Grand-Duché dans l’ère de l’historicisme. En fut-il vraiment un pionnier? Qui en furent les maîtres d’ouvrage?

    Langue: au choix

    Uniquement sur réservation

    Durée : 90min

  • Démantèlement et conservation de la forteresse de Luxembourg

    Luxembourg, vue de la hauteur du Parc (photo Tom Philippart)

    L’ancienne forteresse et des parties de la vieille ville de Luxembourg ont été classées patrimoine UNESCO. Leur valeur est reconnue au niveau national.

    Cette conférence tente d’expliquer le choix et le sens des vestiges de la forteresse de Luxembourg. Elle expose les interprétations différentes données au concept de « démantèlement », et évoque les clans des conservateurs du patrimoine et des soucieux d’une ouverture totale de l’ancienne ville-forteresse.

     

    Langue: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    Durée: 90min

  • Le quartier de la gare à Luxembourg, du transbordement de la ville au lieu central

    Avenue de la Gare photo Robert Philippart

    Cette conférence  fait découvrir la vocation d’un quartier de gare au XIXe siècle : entrée en ville pour des masses de voyageurs, zone industrielle, artisanale et commerciale, quartier d’accueil pour les filles et artisans de la campagne trouvant formation, logement et emploi par le soutien des congrégations et ordres religieux implantés à proximité de la gare. La conférence fait découvrir la réponse du XIXe siècle à la question du logement des classes moyennes et ouvrières près du bruit et de la fumée des locomotives. Elle révèle la création de nouveaux centres de production. Un quartier de gare est aussi un lieu de distraction pour la population de passage ou de résidence, marqué par l’émergence des cinémas, des cabarets-spectacles. Le quartier de la gare est également un lieu initiatique à la zone noble que représente le centre ville. La gare représente un contrepoids économique, quoique de fonction différente par rapport à la ville historique. C’est un lieu d’expérimentation architecturale, de ségrégation sociale, de transbordement de la ville traditionnelle. La conférence en powerpoint montre grâce à l’image toute la mutation d’un quartier.

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min