Visites Guidées

  • « Let’s talk UNESCO » – Luxembourg, vieux quartiers et fortifications, patrimoine mondial
    © Rolph
    La visite explique sur le terrain les missions de l’UNESCO ainsi que les critères suivant lesquels le visiteur peut reconnaître pourquoi le site de Luxembourg a été reconnu comme patrimoine à valeur universelle exceptionnelle. Elle présente les concepts d’authenticité, d’intégrité, de paysage historique urbain suivant la Convention européenne du paysage, visualise le périmètre de protection. La visite est axée sur la conservation, la mise en valeur et la transmission du patrimoine dans le respect du développement durable. Départ Place Guillaume II, Hôtel de Ville Arrivée: Place du Saint-Esprit Lanque: au choix Uniquement sur rendez-vous 60min
  • Villa Louvigny

    © Charles Brandeburger, 1909

    Visite organisée dans le cadre des Journées du patrimoine : Classée comme monumental national, la villa Louvigny rappelle tant le passé de l’ancienne forteresse, que l’histoire de RTL. La qualité architecturale de l’auditoire de l’orchestre de la station radiophonique est extraordinaire. Le passé du site comme « Villa Amberg » et de café-théâtre, de lieu d’exposition d’un avion et l’existence de vélodrome sont moins connus. Intervenants : Robert L. Philippart, UNESCO Site Manager et John Voncken, Architecte, Service des Sites et Monuments Nationaux.

    Départ: Villa Louvigny, Parc de la Ville, Allée Marconi

    Arrivée: Villa Louvigny, Parc de la Ville, Allée Marconi

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    60min

  • Les hôtels de la Belle Epoque au quartier de la gare

    Art Déco Alfa © Rolph

    Visite organisée dans le cadre des journées du patrimoine.  Le monde des grands cafés et hôtels émerge avec la construction du chemin de fer. Des hôtels de luxe attirent hommes d’affaires et hôtes de marque, des hôtels de commerce proposent des marchés de bétail, attirent des marchands ambulants, proposent des lieux d’amusement. L’Hôtel et le Café sont des lieux sociaux, souvent à l’origine d’importantes entreprises, de projets économiques de mouvements syndicaux. L’Apollo-Theater, l’Hôtel Clesse, l’Hôtel Staar, l’Hôtel Alfa, l’Hôtel de Paris sont restés dans la mémoire collective. L’Hôtel Carlton, l’Hôtel Graas, l’Hôtel de la Paix présentent des façades de grande qualité. Certains immeubles ont été classés comme monuments historiques.

    Départ: Place de la Gare, ancien pavillon grand-ducal

    Arrivée: Place de Paris

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

  • Les hôtels de la belle Epoque au centre-ville

    Continental restaurant avant guerre © Famille Lauff

    Visite organisée dans le cadre des journées du patrimoine. Le monde des grands cafés et hôtels à bien existé du temps de la forteresse. L’empereur Joseph II descendait à l’hôtel de Cologne. L’hôtelier Nicolas Wester fut à l’origine de services de messagerie.  La construction du chemin de fer a accéléré les échanges commerciaux. Des hôtels de luxe attirent hommes d’affaires et hôtes d’Etat. L’Hôtel Brasseur, l’Hôtel de Luxembourg, l’Hôtel Continental furent pendant des décennies des rendez-vous sociaux privilégiés. Les salles de spectacles de la Villa Amberg, de l’ancienne Maison du Peuple et les grandes brasseries « Pôle Nord » et « Schultzen August » ont disparu. Intervenant : Robert L. Philippart

     

    Départ: Café Um Piquet, rue de la Poste

    Arrivée: Café Ennert de Steiler, 2, rue de la Loge

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

  • L’impact du pont Adolphe sur l’urbanisation

    © Rolph

    Cette visite met en valeur l’impact du pont Adolphe sur le développement urbain de la ville haute et du plateau Bourbon. Le premier projet de pont dans l’axe de la rue Philippe II date de 1671. Dès 1875, les débats sur la construction du pont Adolphe exercent une influence notable sur le développement des quartiers ouest de la ville haute. Il s’ensuit un rééquilibrage des fonctions des quartiers de la capitale. Le plateau Bourbon sera conçu comme quartier monumental. Le boulevard Royal est raccordé à la gare centrale et obtient le statut d’axe central.

     

     

     

     

    Départ: Piquet, rue de la Poste

    Arrivée: Place des Martyrs, rue de la Poste

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

  • Des friches militaires à la ville optimale

    Réduit Lambert au parc de la Ville (© Tom Philippart)

    La visite guidée  propose de découvrir la conversion de l’ancienne ville forteresse en ville ouverte.

    D’anciens bastions sont convertis en terrasses panoramiques, des impasses en grands boulevards, d’anciennes casernes cèdent leur emplacement à des villas bourgeoises. Les « vilains murs » des bastions seront cachés par des jardins anglais.
    La visite expliquera pourquoi Luxembourg fut une cité-jardin avant la lettre, et à qui allait servir la qualité de vie proposée.

    La prescription de « façades régulières » s’opposait à l’ornement et au décor individualiste cachant toutefois un conformisme au niveau du logement bourgeois. La visite fait aussi découvrir le rôle du monument officiel dans l’espace public ainsi que l’importance de la promenade publique.

    Départ: Place de la Constitution

    Arrivée: monument Amélie (parc), Place de la Constitution 

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

  • Les hôtels particuliers des bastions Beck et Louis

    © Rolph

    Lieu de fortifications importantes dès le Moyen-Age, les bastions Louis  et Beck allaient acquérir une autre signification dès l’ouverture de la porte Henri au départ du Viaduc. L’ouverture de la ville en 1867 allait renforcer cette nouvelle position à l’entrée de la ville. La proposition d’aménager le bastion Louis en terrasse panoramique est déclinée au profit de la construction d’hôtels particuliers. La visite comprend la découverte d’intérieurs prestigieux. N.B. Prière de se munir d’une pièce d’identité pour cette visite.

     

     

    Départ: place de la Constitution

    Arrivée: Ambassade du Royaume-Uni, Bd. F.D. Roosevelt, Place de la Constitution

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

  • Art Nouveau et Modernisme à Luxembourg: pas si conservateur!

    Place d’armes © Rolph

    Le Musée National d’Histoire et d’Art / Musée 3 Eechelen invite à une nouvelle visite-conférence  à Luxembourg. Alors que lors de la reconstruction des  villes de Flandres en 1918, le recours à l’Art Nouveau fut interdit dans les zones centrales, ce style occupait des emplacements de choix à la place Guillaume, à la place d’Armes à la Grand’Rue. De même l’Art Déco s’affirme avec vigueur à la rue Philippe II. Le modernisme occupe les carrefours à l’avenue de la porte Neuve, à la rue du Fossé. La vocation de capitale de la CECA donne un coup d’envoi supplémentaire au recours à l’architecture moderne. Luxembourg affirmait une audace certaine dans le recours de ces styles nouveaux. Le pays était libre de toute récupération politique de styles, un signe d’ouverture sociétal sur le nouveau.

     

     

    Départ: Cercle-Cité Place d’Armes

    Arrivée: Avenue Monterey, Place d’Armes 

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

     

  • Historicisme, Art Nouveau, Art Déco et Modernisme à Esch/Alzette

    Maison Sichel
    (Photo: Tom Philippart)

    Esch-sur-Alzette, l’ancienne métropole du fer, est devenue une cité universitaire.

    L’architecture du XIXe et début du XXe siècle à Esch-sur-Alzette se veut débridée, résolument internationale, riche et variée. Une ville qui possède un patrimoine architectural extraordinaire mêlant historicisme allemand au néogothique français, à l’Art Nouveau nancéien, au Liberty italien. L’Europe et ses cultures, unie dans une ville moyenne à l’aube du XXe siècle.

     

     

    Départ: Hôtel de Ville

    Arrivée: Musée National de la Résistance

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

  • Art funéraire protégé au cimetière Notre Dame

    Tombe N.S. Pierret
    (© Tom Philippart)

    Le cimetière ND de Luxembourg – un panthéon national?

    La nécropole du XIXe siècle serait-elle reflet des valeurs « Liberté, Égalité, et Fraternité »? Comment se vivent ces valeurs dans la cité des morts? La visite guidée s’interroge sur  la relation à la mort au XIXe et au début du XXe siècle?

    Le cimetière municipal est ouvert aux athéistes, croyants et agnostiques.
    L’itinéraire à travers les champs de sépultures rappelle les différents sens que peut revêtir un monument funéraire. Il en identifie ses références philosophiques et religieuses. La nécropole est perçue comme lieu de dialogue entre philosophies de vie, de confessions et d’idéologies. L’homme moderne est mobile et instruit. Son objectif est de servir l’économie. La nécropole rappelle à quel point l’économie luxembourgeoise a toujours attiré des entrepreneurs de l’étranger.

    La promenade guidée fait découvrir l’antagonisme entre l’art funéraire industriel et l’art funéraire artisanal.

    Lanque: au choix

    Uniquement sur rendez-vous

    90min

    Cimetière ND de Luxembourg, Allée des Résistants et Déportés